Une recontre Delga-Ernotte pour bientôt

La présidente de la Région, Carole Delga, va rencontrer prochainement Delphine Ernotte, patronne de France Télévisions, pour évoquer des partenariats autour du projet de télévision régionale.

Carole Delga, présidente de la région LRMP, va rencontrer Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions

(Crédits : Rémi Benoit / DR)

Y aura-t-il en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées une chaîne de télévision régionale ? 

Alors que le CSA doit lancer un appel à candidatures concernant la fréquence laissée vacante par TLT, la Région ne semble pas pressée. "Les collectivités ont besoin de temps pour étudier toutes les hypothèses, notamment celle d'une web tv, réclamée par les professionnels de l'audiovisuel. Il faut également étudier les partenariats possibles, notamment avec France 3, qui est quand même la chaîne dont la vocation est d'être régionale", confie la même personne.

Autrement dit, si le CSA lance à très court terme un appel d'offres, les collectivités n'auront pas le temps de réagir et "un opérateur privé reprendra la fréquence sans garantie sur son modèle économique et commercial". Parmi les candidats pressentis se trouve en effet Christophe Musset, patron de Médias du Sud, dont le modèle économique est encore fragile et dépend en partie de l'argent public.

Un partenariat avec France 3

Afin d'évoquer d'éventuels partenariats avec France 3, Carole Delga doit rencontrer dans les semaines qui viennent Delphine Ernotte, la présidente de France Télévisions. "Plusieurs sujets seront à l'ordre du jour de cette réunion. Parmi eux, le dossier d'une télé régionale", confirme le Conseil régional. Olivier Schrameck, le patron du CSA, un temps évoqué pour cette réunion, ne sera pas présent. Pour rappel, l'idée d'un partenariat avec France 3 est évoquée depuis longtemps par Gérard Onesta, aujourd'hui vice-président du Conseil régional. Il est notamment soutenu par le président de la commission Culture, Serge Regourd (qui était sur sa liste lors de la campagne des régionales). Pour ce dernier, "il est temps de lancer une réflexion, une étude, un tour de table, des débats avec les acteurs concernés, pour voir si ce partenariat est possible ou pas".

Du côté du CSA, on s'intéresse aussi au dossier toulousain. Nathalie Sonnac, conseillère au CSA, était à Toulouse la semaine dernière pour récolter un maximum d'informations sur ce dossier et nouer des relations avec les acteurs du dossier. Objectif : ne pas rééditer l'échec de TLT, qui a fait faillite il y a un an, faute de modèle économique viable.

source: Objectif News - La Tribune

 

Actualités

Le film MIDIFILM

facebook black